Chanellucination

Chanel, Chanel. Un french monument. Aux Etats-Unis, un prénom fréquent. Un tas d’images. Coco, Numéro 5, Marilyn, le matelassé. L’air inspiré de ma grand-mère (« Chanel, c’est le top du top, ma petite fille ») Trop bath, grand mère. Les filles dans la rue avec leur fausses lunettes de soleil Chanel, qui du coup deviennent assez vulgaires. (avis personnel : contrefaçon = bêtise profonde. Allez plutôt faire les fripes) L’exhibition du sac Chanel. Le personnage Lagerfeld. Le jersey, les bijoux fantaisie et la conscience du corps féminin. Le ******** tailleur en tweed. Bleu marine gansé écru. Mamie power. Sortez vos yorkshires, limite.

Bête que je suis. D’habitude je regarde le défilé Chanel pour être au courant, mais là… Feu d’artifice dans ma tête de linotte. Pif – Paf – Boum. Patatras les clichés à la c**.

Super juste, super beau, architectural, structuré, superbe. Plutôt portable, voir même sport ( sport au sens années 20, maille) Sophistiqué mais faisable. Je serais prête à tuer pour la robe noire. (Tuer, non. Mordre, sans doute :)

Et la preuve avec la photo de la fille en pantalon, que Stefano Pilati a vu juste en termes de silhouette de l’hiver (cf dernier billet sur les défilés). Je suis super sérieuse, là.

Photos Vogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s