Les contrées sauvages de ma tête

View of Volta Del Canal in Palazzo Room Painted With Jungle Motif, Venice, Italy , 2008View of Central Park Looking North-Summer, 2008View of Central Park Looking North-Fall, 2008Abelardo Morell invente des espaces qui n’existent pas. Il construit à un jeu à plusieurs : lui, maître de cérémonie, l’espace tangible, le nouvel ordre projeté, l’oeil du spectateur, et le dialogue qui s’instaure. Il faut regarder encore : le vert des feuilles se fond dans l’eau du canal. Voyageur immobile, il est partout chez lui. Et on a envie de le suivre.

Love comes quickly – The Pet Shop Boys

Une réponse à “Les contrées sauvages de ma tête

  1. Pingback: inside out, upside down « Mode, images, pop culture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s