Archives de Tag: couleurs

atelier afrique

KEL

proportions

samarcande

1916

artisan / industrie

merci It’s Nice That

call of the wild

Shebam!

Serge Gainsbourg – Bloody Jack

atmosphère

A.P.M.

The Knife – Like a Pen


fantôme

Cambodia

Cédric Bihr, de la série CambodiaCédric Bihr, de la série Cambodia merci Garance Doré

délicat

Ami Sioux, Touch, Kyoto, 2007.

1993

"Artistry!" Photographed by Patrick Demarchelier, Harper's Bazaar, September 1993

g33k

RVB de base Fanette Mellier, merci ffffound

Léa

Léa, Juliette Teste, juin 2009 Léa, Juliette Teste, juin 2009Le diplôme approche! Si vous voulez venir voir l’exposition des diplômes de 5e année (DSAA) à Duperré , envoyez-moi un mail à juliette.teste@gmail.com.

Style et photo Juliette Teste, assistée par Arnaud Joly. Modèle Léa Dahan.

1999

[les parfums, les couleurs et les sons se répondent]

Dries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van NotenDries Van Noten

Dries Van NotenDries Van Noten

Dries Van NotenDries Van NotenDries Van Noten est un coloriste subtil. La variété de sa palette et de ses textures est à mon avis sans égale. Son répertoire d’inspiration est varié. Connu pour ses expérimentations textiles dont il puise l’inspiration dans la peinture, l’histoire du costume et des civilisations, il est capable de redécouvrir le temps d’une collection un procédé d’impression oublié ou de d’ouvrir une boutique quais Malaquais sans faire de réclame. Somptueuses ou d’une discrétion raffinée, ses collections sont toujours justes. J’admire sa vision du métier, qu’il dévelloppe dans le dernier numéro de l’excellent magazine Double.

Up on the catwalk – Simple Minds

parade

Types de plumes, Le Larousse pour tous, 1907

milky way

Fashion156, The colour issue, extrait de la série beautéFashion156, The colour issue, extrait de la série beauté Fashion156

Don’t stand so close to me – The Police

All that glitters.

Exclusive Lightning, video screenshot, Anne Eastman

clic clic

Anne Eastmann

merci I heart photograph


book lover & data romance

Frug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve MichaelisFrug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve MichaelisFrug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve MichaelisFrug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve Michaelis

Frug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve Michaelis

Frug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve MichaelisFrug, février 2009, Fabian Jochen Kanzler & Steve MichaelisFrug est un projet d’études mené par Fabian Jochen Kanzler et  Steve Michaelis. Livre ou bien écran?

Merci todayandtomorrow

Focus : Arnaud Loumeau

Arnaud Loumeau, Golana, 2008, Tous droits réservés.Flick’r

Blog

special christmas treat

Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Peter Beard, calendrier Pirelli 2009Calendrier Pirelli 2009, shooté en Afrique du Sud par Peter Beard

Carnet de croquis – coléoptères 3

A.ve / Ante Vesperum Edicta

A.ve@DazedDigital

Images 1-3, AW 08/09

Image 4, SS 09

Yakari

Cristalette@BonaDrag

Gypsys Curse – Calexico

Revue de presse n°1

Tous les matins je fais le tour de mes sites préférés. Aujourd’hui j’ai trouvé la collection AW 09 – Utopia, Northern Hemisphere – de Cybèle chez Bored & Beautiful, Elizaveta chez Kingdom of Style, mais ma préférence va au travail beachwear délicat (SS09) de Lauren Kovin découvert grâce à Style Bubble.

Crédits manquants : Elizaveta : colliers I Wear My Sunglasses at night et For the Love of Flowers

Hungry Like the Wolf – Duran Duran


Eté, Automne, Hiver

Série constituée à partir de photos tirées du site de Ryan McGinley, photographe américain.

Back Water Blues – Bessie Smith

Une histoire géométrique

Tillmann Lauterbach

D’origine allemande, né en 77, il a vécu à Ibiza puis en Suisse. Diplômé d’Esmod Paris en 2003, il présente une collection à son nom dès 2005. En plus de ses lookbooks, son site présente ses projets hors-collections.

Bebaroque

Bebaroque

Rodarte

plus d’images ici

Vacances, j’oublie (presque) tout

A bientôt, mi-août!


14 juillet à Biarritz

14 juillet à Biarritz

Chanellucination

Chanel, Chanel. Un french monument. Aux Etats-Unis, un prénom fréquent. Un tas d’images. Coco, Numéro 5, Marilyn, le matelassé. L’air inspiré de ma grand-mère (« Chanel, c’est le top du top, ma petite fille ») Trop bath, grand mère. Les filles dans la rue avec leur fausses lunettes de soleil Chanel, qui du coup deviennent assez vulgaires. (avis personnel : contrefaçon = bêtise profonde. Allez plutôt faire les fripes) L’exhibition du sac Chanel. Le personnage Lagerfeld. Le jersey, les bijoux fantaisie et la conscience du corps féminin. Le ******** tailleur en tweed. Bleu marine gansé écru. Mamie power. Sortez vos yorkshires, limite.

Bête que je suis. D’habitude je regarde le défilé Chanel pour être au courant, mais là… Feu d’artifice dans ma tête de linotte. Pif – Paf – Boum. Patatras les clichés à la c**.

Super juste, super beau, architectural, structuré, superbe. Plutôt portable, voir même sport ( sport au sens années 20, maille) Sophistiqué mais faisable. Je serais prête à tuer pour la robe noire. (Tuer, non. Mordre, sans doute :)

Et la preuve avec la photo de la fille en pantalon, que Stefano Pilati a vu juste en termes de silhouette de l’hiver (cf dernier billet sur les défilés). Je suis super sérieuse, là.

Photos Vogue

S’ennuyer avec application

C’est ce que ma mère disait quand j’étais petite, quand je ne faisais rien.

Maintenant, quand je m’ennuie, je traine sur internet ; aujourd’hui, j’ai voulu trainer constructif.

Tribute to mummy, donc.

Direction iheartphotograph, ce site génial où il y a toujours quelque chose à se mettre sous la dent.

En l’occurrence aujourd’hui, c’est ça :

Colin Montgomery

Noele Lusano

Série colorisée, sans titre, série 2 : Indices

Fake is the new real

De la série « Very low quality jpegs »

Toujours sur le même site, de la série Partial maps of new york, Trace (walking and biking in New York City) 4/1/06-3/31/07

Fake is the new real est un site que j’ai trouvé vraiment très intéressant. Allez voir!

Et enfin, Natasha Smith (untitled)

Stella Valentic & Julie Kechichian

Comme tout le monde, j’ai découvert le travail de Stella et Julie à Hyères.

Comme tout le monde, j’ai trouvé ça bien, mais on est à Hyères, donc c’était normal. Et puis j’ai regardé de plus près pendant un bon quart d’heure, et je leur ai parlé. Et il se trouvent que ces deux filles là sont des perles (ouh! le mauvais jeu de mots!). Ces deux filles là iront loin. Ces deux filles là, je voulais les voir gagner.

Et pourtant ça s’annoncait mal. Il faut dire que les thèmes annoncés, influences africaines et hip hop, j’avais trouvé ça un peu facile. Leurs illus ne me plaisaient pas. Et sur les photos faites par Jessica Roberts, je n’avais pas compris le vêtement. Bref je les attendais au tournant, si j’ose dire. Bon. J’attendais de voir les pièces.

J’ai découvert un travail ultra fin, précis, délicat, intelligent, des mailles superbes, des couleurs qui tombaient à pic, et puis les sacs, le perlage géométrique! Très loin des références « gros sabots » auxquelles je m’attendait, à tort! Super beau à plat ou sur cintre, super beau porté, de près, de loin, impeccable. Des pièces complémentaires, de la maille, de la toile, du spectaculaire et du portable. Vraiment, je souhaitais qu’elles gagnent, avec Isabelle Steger.

Maintenant, je souhaite qu’elles trouvent un moyen de commercialiser, parceque j’en rêve la nuit, presque. Les filles,si vous m’entendez, je veux bien un tee-shirt. Même un porte-clef, je prends!

Ecran Total

Voici les photos des premières recherches pour mon projet de diplôme qui traite de la question des filtres, et de la perception dans l’espace de la piscine.

Nina Donis

Nina Donis

Reality Studio

Pour l’auteur beat William S Burroughs, la réalité est une histoire qui se répète à l’infini ; rien n’est nouveau ni innovant et pour parvenir à un semblant de nouveauté il faut couper, coller, mixer les éléments entre eux. Il a mis cette technique du cut-up à profit dans ses livres ( les plus connus sont Naked Lunch, The Ticket That Exploded, The Soft Machine et Nova Express)
Svenja Specht, allemande, reconnait appartenir à la filiation de Burroughs.
En 2005 elle crée Reality Studio. Dans la même veine qu’ Hussein Chalayan qui parle d’archéologie du futur à propos de son travail, sa conception à elle est celle d’une anthropologue qui observe, annote, et décrypte.
Inspirée par le Maroc, voici sa collection été :
Spring/Summer 2008 : Zahara

A recent holiday to Morocco inspired both the apparel and accessories collections. Tuxedo-styling features heavily, with two variations of the classic black jacket and cropped tuxedo pant. Other key materials include PVC, denim and printed chiffons. Key colours are denim-blue, sand, red and black. Highlights from the accessories line include soft-handle shoppers in matching suede and patent, the mosaic laser-cut necklaces in leather, dip-dyed fringed necklaces and fringed hair bands. The accessories compliment the main collection, with key colours of purple, neon red and black.

« Sans élégance de cœur, il n’y a pas d’élégance »

Monsieur Saint Laurent est décédé hier.

Bien sûr, je n’ai pas eu la chance de le connaître, mais je suis touchée par cette disparition. Il a eu une carrière extraordinaire, de celles dont on peut rêver. Sa vision radicale de la femme, sa force visuelle et sémantique, a fait plus pour la cause féminine que n’importe quoi d’autre, ou presque, à mon avis. A la fois exigent et rêveur, romantique et pointu, timide mais décidé, il a montré la voie et décidé de très nombreuses vocations.

De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace…

Chapeau, l’artiste, et merci.

Articles et biographies plus complètes, ici, et .

L’empire des signes : Google images > motel + neon

Ce qui est génial avec Google images, c’est que c’est le grand retour de la démocratie. Tu trouve tout.

Le jeu consiste à prendre uniquement des images qui apparaissent dans la recherche (et pas dans les liens du site). Si on est fort, on ne va pas plus loin que la page 5.

J’avoue, j’ai triché. La dernière image n’était pas sur Google, mais avec la photo du Lodge. Je n’ai pas pu résister. (La prochaine fois, un post sur Johnny)

Morceaux choisis :

en vacances avec Brandon Herman

Brandon Herman, jeune photographe américain de 25 ans, est né en Californie.

J’imagine que son goût pour les piscines et les architectures immenses et 60 vient de là.

Plagions un peu… « Quoi d’autre? »

Il a l’air d’aimer Hockney, lui aussi.

J’aime, j’aime, j’aime ces ambiances feutrées et bleutées . Et vous? Allez donc faire un tour sur son site!