Archives de Tag: Hiver

Image

quilted

quilted

schwarzwald spaceshift

la saison

fantôme

les pas qui craquent

Cédric Bihr, série Christmas FrostCédric Bihr, série Christmas FrostCédric Bihr, série Christmas FrostCédric Bihr, série Christmas Frost

ashes to ashes

Andrea Galvani, L'intelligenza del male, 5, 2005

oh so quiet

Le Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, 2009, Sophie BraseyLe Pont, on dirait l’histoire, en filigrane, d’un hôtel hors-saison, ralenti par la neige, perdu dans le paysage, toutes activités suspendues dans l’attente d’une suite… C’est aussi le travail de la talentueuse Sophie Brasey, étudiante à l’ECAL en photographie.

Sophie Brasey

ECAL

un grand merci à Olga Prader

Running Up That Hill – Chromatics

bête à cornes

sweater Sibling@fashion156

un jour, il y a très longtemps…

Chanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris MoscouChanel, collection Paris Moscou

Chanel

Rimsky-Korsakov, Schéhérazade, II, L\’histoire du Prince Calender

reine des neiges

The Pembroke Cowl, YokoBraided Spice Chain Necklace, YokooThe Cambridge Chain, Yokoo

Yokoo@Etsy

Downtown – Petula Clark

Trine Søndergaard & Nicolai Howalt

Trine Søndergaard & Nicolai Howalt, extrait de la série Tree ZoneTrine Søndergaard & Nicolai Howalt, extrait de la série Tree ZoneTrine Søndergaard & Nicolai Howalt, extrait de la série Tree Zone

Nicolai Howalt

Eté, Automne, Hiver

Série constituée à partir de photos tirées du site de Ryan McGinley, photographe américain.

Back Water Blues – Bessie Smith

Le billet sans fin

Ce matin je me promène sur Internet, comme tous les matins (cf Oh Amelia)

Au détour d’un site je tombe sur ces photos.

Photos qui me plaisent (texte + image, référence rétro, accumulation, couleurs sourdes, travaillées, référence au Velvet Underground, nature >> meules de foin, spleen en filigrane, et d’autres choses dont je sais qu’elles titillent mon sens aigu du « j’aime/j’aime pas »)

Et puis la dernière photo. Là, avalanche de détails aimés (montagne, fuite (drop out), glycine (Nature encore), étrangeté de la scène, et un je ne sais quoi de germanique dans le ciel bleu sombre et la robe de la fille, un peu alpestre… bref.) Et je m’emballe, je cours même. Les motifs de la grille, je les vois sur le mur et aussitôt je pense à des maisons à colombages.

Colmar

Ce qui me fait penser à l’hiver.

La Jungfrau, Suisse

Mais revenons à l’image d’en haut. Je pense à la fois aux maisons à colombages ET grâce à la jeune fille qui s’enfuit, aux contes de Grimm

Rapunzel

Interprétation de Hansel et Gretel, sur le site du New-Yorker

Et le dénominateur commun entre les contes de Grimm, l’hiver et les maisons à colombages?

L’Allemagne bien sûr. Ou plutôt ma vision très personnelle, romantique et passéiste.

Caspar Friedrich, Elena Ruin, 1825. (Caspar Friedrich, la tragédie du paysage)

Donc je fonctionne par association d’idée. Comment ca fait de fonctionner autrement? J’aimerais bien savoir!

Qui a dit « tordue »? Silence, dans le fond! Et merci Google images, comme toujours!