Archives de Tag: Paolo Roversi

chercher une forme

la chambre

go go go

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je n’ai pas l’habitude de faire de la publicité, mais j’ai été contactée par l’organisation des Rencontres d’Arles, qui organise un stage photographique le 5 juillet avec Monsieur Roversi. Les places sont limitées, si vous pouvez vous y rendre, profitez-en..
Une journée pour partager et découvrir le point de vue et le parcours d’une grande personnalité de la photographie. Plusieurs heures pour rencontrer un photographe qui a réussi à imposer sa vision de ce médium. Un moment privilégié permettant de présenter son propre travail, sa propre expérience, et de bénéficier des conseils, de la formation et du regard d’une personne qui compte aujourd’hui dans cette discipline.

Renseignement et inscription sur www.rencontres-arles.com

Contact :  stage@rencontres-arles.com, Tél : + 33 (0)4 90 96 76 06

yes master

filles peintes

incarnat

muse

peau douce

faire le portrait de quelqu’un

early bird

peau nue

nudi

la peau

shine a light

Paolo Roversi, série Singular Ways, Sasha Pivovarova dans Vogue Italie, octobre 2008

Natalia vers la lumière

Natalia vers la lumière, extrait, Juliette Teste, avril 2009

clic >> full screen

Photo originale Paolo Roversi pour Egoiste n° 15, 2006, modèle Natalia Vodianova.

La chambre claire (Paolo Roversi)

The Kid, Numéro n°100Paolo Roversi, New York Times, 2007Paolo Roversi, New York Times, 2007Tilda, 1996Natalia Vodianova, Egoiste n°15, 2006

Natalia Vodianova, Egoiste n°15, 2006Vogue Italia, novembre 2006, Solange WilvertPaolo Roversi

Paolo Roversi voit loin. Aux clameurs de la mode il oppose sa discrétion, sa réserve. Le silence est un refus, poli mais ferme. Non aux chemins de traverse, non à la facilité, non au jetable. Oui à la recherche, oui à la vibration, oui à l’indicible. Les privilégiés dont il a tiré le portrait, à la chambre, comme il y a longtemps, disent que lorsqu’on rentre dans son studio, le temps s’arrête. Ses clichés disent la tranquillité, la lenteur, l’équilibre fragile entre l’immuabilité et la temporalité des choses, et c’est cette qualité là qui en fait, à mon avis, un photographe remarquable .

Paolo Roversi